Pages Menu
Facebook
Categories Menu

Posté par le 31 Oct, 2017 dans Entrevues | 2 commentaires

Danielle Brown, la Dracula montréalaise

Danielle Brown, la Dracula montréalaise

 

Par Sabina Roman

 

Les zombies ont envahi Montréal le 28 octobre lors d’une grande marche sanguinaire. Ils ont paradé dans les rues à la recherche de chair fraîche, et tout porte à croire qu’une grande partie de la population a été contaminée par cette horde de morts-vivants. Et enfer et damnation! Dracula en personne était de mèche avec le troupeau d’âmes damnées, à l’affût d’innocentes victimes!

Mais qui se cachait réellement derrière le costume de ce prince des ténèbres avec qui de nombreux inconscients ont voulu se faire prendre en photo samedi dernier? Voici une petite entrevue avec Danielle, alias Madame Brown, pour en savoir davantage sur celle qui donne «vie» depuis trois années à l’un des seigneurs de la marche des zombies! Pour parler du travail que cela lui demande, elle m’a reçue chez elle, dans sa maison qui prend les airs d’un musée du film de genre, où se côtoient affiches, costumes et vidéocassettes des Dents de la Mer, de James Bond et, évidemment, de Dracula!


 

Comment l’idée de vous déguiser ainsi vous est-elle venue?

Je cherchais des films de Hammer[1], et on m’a mise en contact avec quelqu’un qui s’y connaissait. Et petit à petit, je suis devenue amie avec André Dubois, un des cofondateurs du Festival Fantasia. Un jour, quand il est venu chez moi, il m’a dit: «Il est beau ton costume, Danielle.» Puis, on m’a suggéré de me déguiser pour le festival, comme ça. Au début, je me demandais bien comment j’allais pouvoir faire ça, mais voilà que maintenant, je me costume pour le festival chaque fois qu’il y a un film de vampires!

 

 

Par rapport au Festival Fantasia, justement, quelles y ont été vos expériences?

J’ai souvent été des personnages de vilains; des rôles masculins autant que féminins, parce qu’on me disait que j’étais grande et que je pouvais tout faire. Ensuite, j’ai commencé à jouer des méchants qu’on retrouve dans l’animation japonaise, comme Albator. Avant la représentation des films, avec d’autres comédiens, on surprenait le public avec des sketchs, des petits spectacles. Avec le temps, je me suis retrouvée de plus en plus en arrière-scène, pour travailler sur les costumes et pour arranger les décors, comme ceux de Godzilla. Et c’est ensuite qu’on n’a plus arrêté de me demander d’être Dracula! Enfin, cette année, il y a eu une demande spéciale pour que je me déguise en Karmina, et je peux dire que j’ai été pareille à l’originale! Yves Pelletier a été très content de me rencontrer…

 

Et cette année, à la Marche des Zombies, comment ça s’est passé?

Les zombies autour de moi me laissaient beaucoup d’espace pour que je puisse marcher sans problème avec ma cape. Les gens me disaient que c’était écœurant et qu’ils n’avaient jamais vu une cape large et ample comme la mienne! Quand je la porte, j’essaye vraiment de me déplacer avec la démarche d’un vampire classique; je reste dans mon rôle! Même que, parfois, quelques personnes ont pensé que j’avais de vraies dents de vampire!

 

Je tenais aussi une grosse roue de carriole, qui faisait partie de mon costume, et quand les spectateurs s’exclamaient en riant que c’était triste que je ne pouvais pas aller les mordre, je les surprenais en l’enlevant rapidement et je courais vers eux. Ils capotaient! Disons que j’improvise beaucoup…

 

 

Qui s’est occupé de la fabrication de votre costume?

Ce n’est pas juste moi, j’ai fait appel à des professionnels pour les gros articles. Pour la cape, j’ai fait affaire avec une couturière à qui j’ai montré des photos pour que tous les détails soient bien clairs: les bordures, le cordon, le collet, le satin, la couleur; tout! La couturière m’a dit: «pas de problème, Danielle!» Sauf qu’elle a ajouté des épaulettes, et il a fallu que je fasse changer ça par une autre dame, parce que je voulais que ce costume-là soit parfait. Et là, ça a été excellent, exactement comme ce que je voulais. Pour le foulard, c’est en satin, et j’ai ajouté une épinglette rouge bien brillante; j’ai aussi trouvé les boutons de manchette qui s’agençaient bien avec l’ensemble. Pour le veston, c’est simple, ça vient de l’Armée du Salut; il est en lainage, un peu ancien. Et j’ai pris le temps de chercher des boutons qui lui vont bien. Enfin, pour les dents, je les ai trouvées dans un magasin spécialisé en articles gothiques, Cruella, qui n’existe plus.

 

La roue, quant à elle, est coupée en biais. J’ai demandé à un garagiste de s’en occuper, parce qu’elle est faite en métal, auquel on a ajouté du bois. C’est pareil comme dans le film avec Christopher Lee!

 

Et votre maquillage?

Pour la marche de samedi dernier, mes yeux étaient rouges: j’ai utilisé du rouge à lèvres pour colorer le blanc de mes yeux, et non, ça ne brûlait pas! Pour mes cheveux, j’ai simplement mis du fixatif pour bien les plaquer, j’ai attaché ma couette en arrière et j’ai pris de la poudre pour bébé pour produire la couleur grisâtre.

 

 

Quels films d’horreur conseilleriez-vous aux cégépiens?

Des films d’époque! Un Dracula à moustache et haut-de-forme comme celui dans le film de Francis Ford Coppola, ça ne m’intéresse pas. Le vrai Dracula, il dort dans un tombeau. Ceux qui sortent dehors en plein jour, comme les jeunes vampires à la Twilight, ça me désole!

 

Qui sont vos acteurs cultes?

Roy Scheider dans le rôle du chef de police Martin Brody dans Les Dents de la mer de Steven Spielberg. Et Peter Cushing comme Van Helsing et Christopher Lee comme Dracula dans la série des Dracula des films Hammer!

 

 

Enfin, comme c’est l’Halloween aujourd’hui, que devrions-nous regarder ce soir?

Halloween I et II, que je regarde chaque année, car ça me rappelle quand je suis allée les voir au cinéma, à l’époque! Je proposerais aussi le premier film de la série des Conjuring, où il est question d’une famille dans une maison aux prises avec des esprits maléfiques… Je n’avais pas eu aussi peur depuis longtemps! Lorsque je l’ai vu, je suis restée figée sur place, et mes yeux coulaient tellement c’était intense! Je pensais que j’allais faire une crise de panique! Bref, c’est un film à voir!

 

Merci, Madame Brown, de nous en avoir dévoilé un peu plus sur les mystères de votre personnage! Quant à vous, chers lecteurs, si vous souhaitez voir toutes les photos que Christian Bonneville a prises durant la Marche des Zombies du 28 octobre dernier, vous retrouverez l’album complet sur sa page Facebook. Merci à lui de nous avoir permis d’utiliser les photos présentes dans cet article!

 

Révision : Mathieu Lauzon-Dicso

 


[1] Société britannique créée en 1934, réputée pour ses films d’horreur et de fantastique.

2 Commentaire

  1. Je suis surprise que se colorier le blanc des yeux avec du rouge à lèvres ne fasse pas mal!

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *