Pages Menu
Facebook
Categories Menu

Petit questionnaire de… Daphnée Lopresti!

 

Crédit photo : Zhen Yan Cao

 

1- Quelle formation es-tu en train de suivre et où étudies-tu?

J’étudie au Collège Marianopolis dans le programme Arts & Sciences.

 

2- Collaborer au projet des Horizons imaginaires, honnêtement, ça t’apporte quoi?

Ça me permet de rencontrer plein de gens intéressants et ça me donne une bonne raison de mettre mes livres d’école de côté et de terminer les romans que je laisse trop souvent en plan.

 

3- Te voilà échouée sur une île déserte et pour t’en sortir, tu ne peux appeler à l’aide que deux personnages de fiction: de qui s’agit-il et pourquoi ces deux-là?

J’appellerais à l’aide Hiccup et Toothless (Harold et Krokmou en Français) du film Dragon parce que quitter une île déserte à dos de furie nocturne, ça doit être très, très chouette!

 

4- Quel est ton plaisir coupable, côté littérature, cinéma, etc.?

Je me sens toujours un peu coupable d’apprécier et de me laisser emporter par des œuvres où les personnages féminins sont absents, sans personnalité, stéréotypés ou un mélange des trois. Parfois, c’est bon quand même, et l’univers reste convaincant. La plupart du temps, par contre, ça tue la magie, et mon monologue intérieur sur le sujet m’empêche de me concentrer sur l’œuvre (je suis déjà sortie d’une salle de cinéma en n’ayant qu’une idée très basique du scénario du film que je venais de voir parce que j’avais arrêté d’écouter sérieusement après quelques minutes seulement, complètement découragée par le ratio femme/homme et les thèmes mis de l’avant!).

 

5- Qu’est-ce qui peut t’attirer vers une œuvre dont tu n’as jamais entendu parler avant?

Les personnages intrigants! J’aime les héroïnes plus grandes que nature et les martyrs dramatiques. Ce qui m’interpelle plus que tout, ce sont ces œuvres où l’on ne peut s’empêcher de comprendre les personnages et de s’identifier à eux, même s’ils posent des gestes inhumains, comme dans Le Vide de Patrick Senécal ou Les Maitres de l’illusion de Donna Tartt. Me proposer un roman sous l’angle des personnages, c’est piquer ma curiosité à coup sûr!

 


 

Articles parus sur le blogue culturel des Horizons imaginaires

 

Quête tachée de couleurs sombres

«Montréal, ville imaginaire»: notre dossier thématique de l’automne 2017!

Mon carnet de vacances: la magie prend son envol!